Charte de l'Alged


Vocation

Accueillir, former et accompagner des enfants et des adultes présentant un déficit mental, afin de leur permettre de mener une vie aussi proche que possible de la normale.

Ambition

L’ALGED s’estime fondée à faire reconnaître et défendre les droits des personnes handicapées, afin que notre société leur réserve, comme à tout individu, la place qui leur revient.

Valeurs

La reconnaissance d’une identité : les personnes handicapées ont leur place et un rôle à jouer dans notre société.
La reconnaissance d’une personnalité et de compétences : la déficience mentale n’exclut ni l’aptitude à la vie, ni la capacité au travail, ni le droit au bonheur.
La conscience d’une évolution permanente des hommes, des contextes et des solutions : en matière de handicap comme en ce qui concerne l’évolution de notre société, aucun progrès, aucune situation ne sont jamais définitivement acquis.
D’où notre conviction : il est indispensable de sans cesse nous interroger sur ce qui fonde le handicap, le projet de l’association, les pratiques professionnelles, les relations entre association, personnes handicapées, parents, professionnels et environnement, et adapter le fonctionnement et les structures de l’ALGED en conséquence.

Principes

Dans son fonctionnement, comme dans ses relations entre les divers intervenants, l’ALGED, s’appuie sur les principes d’action suivants :
Responsabiliser les familles : association gérée par les familles, l’ALGED s’appuie sur des échanges entre parents et professionnels.
Accompagner chaque individu sur le chemin qui lui convient le mieux, en respectant son rythme, en l’aidant à acquérir l’autonomie par laquelle il trouvera son propre épanouissement.

Favoriser, dans la mesure du possible, l’exercice d’une activité professionnelle : la participation à une activité professionnelle, même minime, valorise le handicapé. Toutes les initiatives doivent être prises pour préparer la personne handicapée ou la maintenir à une telle activité.
Dans le cas où une activité professionnelle ne pourrait être envisagée, valoriser le confort individuel de la personne handicapée à travers des activités révélant tant son savoir-être que son savoir-faire.
Prendre en charge les personnes qui sont confiées à l’association dans ses structures propres ou, à défaut, par un placement extérieur dont l’ALGED se charge, en liaison avec les familles.
Entretenir une communication confiante et vivante entre l’ensemble des intervenants et partenaires de l’association pour intégrer toutes les richesses apportées par chacun au bénéfice des personnes handicapées, et mieux pour tenir compte des évolutions en cours dans notre société.

Plan d’action : Renforcer la communication

1) relation avec les familles :

  • développer la vie associative,
  • prolonger l’information auprès des familles par une action plus dynamique des conseils d’établissement,
  • accentuer la concertation entre établissements et parents dans le suivi des stagiaires ou des résidents.

2) relations entre professionnels :

  • renforcer la synergie entre équipe de direction, médecins, équipes de soins et d’accompagnement, ainsi qu’entre les différents établissements.

3) relations avec les autres Associations :

  • rechercher une synergie dans les modes d’action.

Développer de nouvelles formes d’accueil et d’accompagnement

 

  • insérer dans les C.A.T. une section d’adaptation et de perfectionnement professionnel,
  •  

     

  • accroître la synergie I.M.E. – autres établissements de l’ALGED,
  •  

     

  • développer l’accueil de jour à temps partiel,
  •  

     

  • créer des foyers de vie polyvalents, associant l’hébergement et la prise en charge de jour sous des formes personnalisées,
  •  

     

  • envisager, parmi les formes connues ou à imaginer, des modes d’accueil, d’accompagnement et d’hébergement des personnes handicapées âgées.


  • Assemblée Générale du 21 juin 1994